Archives juillet 2009

Suite française

| Aucun Commentaire
« On sait bien que l'être humain est complexe, multiple, divisé, à surprises, mais il faut un temps de guerre ou de grands bouleversements pour le voir. C'est le plus passionnant et le plus terrible spectacle, songea-t-elle encore ; le plus terrible parce qu'il est plus vrai ; on ne peut se flatter de connaître la mer sans l'avoir vue dans la tempête comme dans le calme. Celui-là seul connaît les hommes et les femmes qui les a observés en un temps comme celui-ci, pensa-t-elle. Celui-là seul connaît lui-même. » (p. 511, Suite française, livre de poche Folio)


Je viens de terminer Suite française d'Irène Némirovsky. On hésite à juger une œuvre inachevée (elle a été arrêtée par la police française en juillet 1942, envoyée au camp de concentration de Pithiviers avant d'être déportée à Auschwitz, où elle a été assassinée.) J'ai apprécié le ton assez sec de l'écriture - je ne la trouve pas pourtant une grande styliste à la manière de Colette, où les mots et les phrases étonnent et émerveillent. La première partie du livre, Tempête en juin, où il s'agit de l'exode de Paris avant l'entrée des Allemands, recrée l'ambiance folle et paniquée de cette époque cauchemardesque qu'elle avait connue elle-même tout récemment. La seconde partie, Dolce, décrit l'occupation comme on l'éprouve dans une petite ville au centre de la France - on y arrive à des accommodements plus ou moins ouverts entre l'occupant et l'occupé, et pour des raisons très humaines, très compréhensibles. C'est cela le point fort du livre, à mon avis - l'incertitude et la confusion qu'on ressent devant les faits. Et l'injustice du sort.

Cynisme d'été

| 1 Commentaire
tournagelanuit.jpg

On avait suspendu plusieurs grandes boules lumineuses dans la rue Perry pour le tournage la nuit

L'après-midi de l'avant-hier on a terminé le tournage du film Back Up Plan - j'ai failli me battre avec un jeune assistant de production qui voulait m'empêcher de rentrer chez moi pendant qu'on filmait une scène - « Tu veux que j'appelle mon avocat ou la police » je lui ai répondu sèchement, « parce que tu sais parfaitement bien que tu n'as aucun droit de me défendre de rentrer chez moi quand je veux ! » Et voilà, c'est comme la Mer rouge devant Moïse, ça s'ouvre comme si par magie. Les idiots ! Plus tard on est allé voir un film qui, lui, va sûrement faire du fric, c'est-à-dire, le nouveau Henri Potier. J'ai aimé. C'est vrai, quand même, que ce film n'est qu'une grande et élégante bande-annonce pour ce qui va suivre.

Où je me comporte mal

| 2 Commentaires
verslaruebleecker.jpg

Mlle Lopez doit faire quelque chose dans ce taxi

Cette fois, c'est Jennifer Lopez et compagnie qui nous emmerdent chez nous - on tourne un film CBS qui s'appelle The Back-Up Plan, dont l'idée complètement débile leur fera perdre, j'espère, beaucoup d'argent.


escalierdecarrie.jpg

Le célèbre escalier de Carrie, aujourd'hui abandonné pour celui d'une autre maison tout proche 



versla4erueouest.jpg

Vers la 4e rue ouest et les sièges des vedettes et du metteur en scène

Chut ! On tourne !

| 5 Commentaires
pretatourner.jpg

Tout est prêt pour le tournage ce soir - la grue, les affiches, les cônes

Ayant fait mes adieux à Louis-Ferdinand (seulement temporaires, en toute possibité) dans le train de banlieue hier matin (ça fait un peu Brief Encounter, vous ne trouvez pas ? J'ai déjà les larmes aux yeux), je renoue depuis hier soir mes relations avec Sidonie-Gabrielle - cela me frappe toujours combien elle me rappelle l'amie écrivain par sa verve et par son tranchant impitoyable. Je suis presque certain que je n'oserais pas commencer une nouvelle, Chambre d'hôtel en l'occurrence (mais il est vrai que les histoires chez Colette ont toutes, il me semble, un côté réel, historique) comme elle le fait ici, en écrivant : « Ce n'est pas à la longue que j'ai pris l'habitude de me méfier des gens insignifiants. » Clac !


Mme Sotomayor, nominée à la Cour suprême, a fait face aux sénateurs républicains qui ont cherché en vain à la déconcerter en lui demandant en se moquant de son accent et en lui demandant des questions idiotes qui révèlent beaucoup plus sur les états d'esprit à eux que sur le tempérament judiciaire de la juge. Je l'ai entendu parler hier - elle sait très bien choisir ses mots, et elle impressionne surtout par son intelligence et sa largeur d'esprit. Elle sera facilement approuvée, comme l'a reconnu le sénateur détestable mais malin de la Caroline du Sud, Lindsey Graham.


Le président vient à New-York ce soir, où il donnera un discours devant l' Association nationale pour l'avancement des gens de couleur qui est en réunion centenaire à l'hôtel Hilton dans la 6e avenue. Heureusement qu'on pense rester « downtown » pour voir les amis parisiens, parce que le trafic va être insupportable ce soir. Le service secret aime fermer toutes - mais toutes - les routes et les avenues autour d'une visite présidentielle, c'est impossible. Ils exagèrent, ces « men in black », mais il n'y a rien à faire.

leportdespins.jpg

Le « quartier commercial » du port des Pins au coucher de soleil

Je suis crevé, le sommeil me manque surtout - hier soir je me suis réveillé à trois heures du matin, pour aucune raison particulière - j'écoutais pendant quelques minutes le bruit des vaguelettes qui se brisaient plus ou moins rythmiquement contre les bords de l'île tout proches de nous et la respiration régulière du copain à côté de moi, lui qui dort toujours comme un innocent (au demeurant, il ne l'est pas, mais passons), ce qui peut être très énervant. Je voyais des taches de clair de lune qui pénétraient le feuillage des arbres. C'était très calme, même pas un petit cri d'oiseau nocturne pour secouer juste un instant les cadences curieuses, presque temporelles de la nuit. Je suis resté là, éveillé, couché mais rêveur, jusqu'au moment où je me suis rendormi.

tricolore.jpg
Le copain rattache les cordes du drapeau français qui flotte au-dessus de chez nous pour ce 14 juillet

Bonne fête nationale

| 2 Commentaires
laplage.jpg
Il y a bien peu de monde sur la plage les jours de semaine

Ou comme on le dit chez nous « Happy Bastille Day ! » Nous, on va fêter la fête nationale française par une fête de bureau à la plage - les employés du copain et de l'ami galeriste vont passer la journée chez nous, à manger des hambourgeois de dinde (santé oblige, bien sûr !) et des chips, ainsi qu'une macédoine de fruits préparée par le copain. Il y aura aussi du rosé (Cuvée du cep d'or 2008 - Les Maîtres Vignerons de la presqu'île de Saint-Tropez, à Gassin) et des margaritas.

Cours de ballet

| 3 Commentaires
sortiedemetro66erue.jpg

En sortant du métro à la station de la 66e rue ouest pour aller à l'opéra

Mardi soir on est allé avec l'ami galeriste, qui avait acheté des billets il y a des mois, et un ami à lui, décorateur bien connu, à la dernière représentation de Roméo et Juliette avec le danseur italien Roberto Bolle (voici de belles photos du jeune danseur) qui fait partie maintenant de la compagnie American Ballet Theatre.


operametropolitain.jpg

L'opéra Métropolitain vers 19 h 10 mardi soir

Le bal de la baie

| 2 Commentaires
Le samedi, notre fête nationale, m'a trouvé sans beaucoup d'esprit patriotique, je ne sais pas pourquoi. Je n'étais pas non plus d'humeur à assister à l'invasion des travestis.

On avait des billets pour la BayDance Party qui allait commencer vers 18 heures. Cela nous arrive, cette invasion insolite, tous les ans depuis le 4 juillet 1976. Il s'agit d'une invasion de travestis qui se rendent aux Pins de la Cerisaie par un ferry spécial vers 14 heures. On débarque et c'est la pagaille en paillettes au port des Pins, où l'on donne à boire aux folles mourant de soif.

La fête d'anniversaire

| 2 Commentaires
lamaisonpreparee.jpg

Tout est prêt pour l'arrivée des invités

La fête d'anniversaire de l'ami galeriste s'est bien passée - pas de crise nerveuse, pas d'accrochages, aucune mésaventure particulière. On a bu tout le rosé et tout le champagne. On a mangé du gâteau au chocolat (pas moi, bien sûr), on a mangé la plupart des brochettes, grillées en l'occurrence par un peintre complètement bourré qui savait tout de même griller correctement.


autourdelapiscine.jpg

Autour de la piscine

Certains sont allés dans la piscine (où l'eau est toujours trop froide à mon avis, bien que j'avoue avoir fait quelques longueurs dans la piscine le samedi dernier sans mourir) mais le dernier invité est parti vers 18 heures. C'est alors que le copain et moi, nous sommes partis pour le Thé bas et c'est alors que je me suis rendu compte que le copain, ben, on lui avait « overserved », qu'il faudrait traduire par « servi de trop » et après un gin-tonic, il s'est cogné le pied contre une planche irrégulière et hop ! il tombe comme ça juste au milieu de tous ces jeunes hommes musclés, en short plaid et débardeurs tendance, qui lui regardent, vous vous en douterez, d'une façon moins que compatissante. Que peut-on faire ? Rien. Je le relève instantanément et l'on s'en va et l'on rentre chez nous. Il passe la soirée, la tête sur le canapé, le cul sur le pouf, le tronc faisant une sorte de pont entre les deux - oui, j'ai une photo (bien sûr) mais non, je n'ose pas la publier, vous comprendrez bien.

D'autres photos suivent.

Début de week-end

| 2 Commentaires
achatscostco.jpg

Notre chariot chez Costco jeudi dernier

Désolé pour mon silence involontaire, mais le week-end dernier s'est montré un plus actif que prévu et puis on n'arrive toujours pas à publier facilement des billets, et surtout des photos, depuis la maison à la plage (je n'ai toujours pas essayé de le faire avec la nouvelle carte Internet haut débit Sprint que le copain a acheté la semaine dernière qui nous donne un taux de connexion utilisable, si non pas merveilleusement rapide.

D'autres reines

| Aucun Commentaire
danslaplacedutemps.jpg


C'est bien le retour au monde « normal » après la fête de la particularité - les drapeaux arc-en-ciel sont pliés et remis dans le tiroir jusqu'à l'année prochaine, on ne s'étonne plus de la taille des biceps de visiteurs de l'Iowa ou de Pennsylvanie se promenant en débardeur, les folles portoricaines sont rentrées chez elles, remplacées par de bien monotones employés de services Internet, tous habillés en pantalons kaki de chez Banana Republic et en polo blanc, avec ou sans logo de leur boîte.



Quelques liens

Commentaires récents

  • ___________ ________ ______ : _______ ________ _____ __________ ______ ____________ ________ __________ ________ _____ lire la suite
  • here for the rx : For over 15 yrs Real Bookies has therxforum successfully assisted lire la suite
  • here : For over 15 many years Real Bookies has therxforum successfully lire la suite
  • here : For more than 15 years Real Bookies has therxforum.com/showthread.php?t=918640&highlight= effectively lire la suite
  • therxforum : For more than 15 many years Real Bookies has therx lire la suite
  • click here : For more than 15 many years Real Bookies has the lire la suite
  • therx per head : For over 15 many years Real Bookies has therxforum.com/showthread.php?t=918640&highlight= effectively lire la suite
  • Chloe : Hi! Quick question that's totally off topic.Do you know how lire la suite
  • http://www.smbd.org.mx/ : This will link your Canadian banking account to Pay - lire la suite
  • Bruce : How to Set Up Exchange Email with an Android my lire la suite

juin 2015

Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Me contacter:

edouardleborgne@gmail.com