Archives août 2009

Danny, pfft !

| 3 Commentaires
plagesousdanny.jpg

La plage ce matin

Danny, en fin de compte rien qu'une tempête tropicale des plus banales, est passé tout près de chez nous ici aux Pins - bon, pas vraiment tout tout près, j'en conviens, mais on a eu quelques averses et un ciel gris et couvert, et les vagues étaient un peu plus grosses que d'habitude. 


Nos plaisirs et nos jours

| 2 Commentaires
lucilleball.jpg
Cette « actrice » joue une scène célèbre en doublant les paroles de la grande comédienne Lucille Ball sur la scène du Palais de Glace, à la Cerisaie

La pluie est arrivée - l'avant-coureur de l'ouragan Danny qui monte la côte est du continent. On a bien voulu profiter du dernier beau jour en nous rendant, l'ami galeriste, le copain et moi, à La Cerisaie en taxi aquatique après le thé bas aux Pins. On est allé dîner au restaurant Top of the Bay, dont le beau propriétaire est un promoteur immobilier pour qui le travail immobilier a disparu dans la crise - c'est pour cela qu'il est devenu, par la force des choses, restaurateur. Il y avait du monde, ce qui nous a un peu surpris pour un jeudi soir - plusieurs tablées de lesbiennes, des hétéros venus d'autres communautés îliennes qui commandaient des cocktails mystérieux. On s'est installé au bar pour attendre une table - le barman et les serveurs étaient pour la plupart de jeunes Égyptiens - homos ou non, ce n'était pas évident - du Caire - on ne savait vraiment pas qu'il y avait une filière égyptienne à la Cerisaie.

N'importe quoi

| 5 Commentaires
fouleauthe.jpg
Le thé bas, toujours plein de monde

Cela fait presque une semaine qu'on est aux Pins - il a fait, jusqu'aujourd'hui, un temps fantastique - du soleil et de la chaleur dans la journée, des vents rafraîchissants le soir. Tout va changer demain avec l'arrivée prévue de notre second ouragan de la saison qui s'appelle Danny et qui s'approchera de nous ce week-end à venir.

Au fil du temps

| 2 Commentaires
(Ce billet a été rédigé jeudi dernier mais on a eu quelques problèmes avec l'hébergeur du site qui ne sont pas encore tout à fait résolus.)


dansla57erueest.jpg

Dans la 57e rue est

La chaleur continue ici - et les grands orages. On dînait sur la terrasse à Pastis mardi soir lorsqu'un orage violent nous a chassés de notre table vers l'intérieur, où l'on est resté une demi-heure avant de pouvoir trouver un taxi pour l'un de nos invités, qui marche avec difficulté. De là, on a marché vers l'appartement quand la pluie a recommencé et l'on s'est réfugié dans un bar lesbien, The Cubbyhole, qui était bourré de monde, en particulier de belles jeunes filles. On y est resté un moment, à siroter nos verres de vin blanc pas trop mauvais, avant de rentrer chez nous.


chezpastis.jpg

Au restaurant Pastis pendant l'orage (en principe, il est défendu de prendre des photos ici, selon l'énorme portier


Comment vieillir

| 5 Commentaires
ruineselegantes.jpg

On trouve beaucoup de ruines élégamment posées aux Pins

Un sous-texte important de mon séjour aux Pins cet été a été celui du vieillissement. Non pas, bien sûr, comment ne pas vieillir - en dépit de tous les meilleurs efforts de pub d'Estée Lauder, de L'Oréal, de tous les chirurgiens plasticiens de l'avenue du Parc ou des Collines de Beverly - mais comment vieillir avec un rien de dignité, un peu de grâce, dans un monde qui voue un culte à la jeunesse, culte auquel on est enfin dévoué comme tout le monde. Dans un milieu gay, c'est peut-être encore plus féroce, cette lutte continue entre le désir d'être beau, jeune, attrayant, sexy et la réalité des rides, de cheveux gris (ou en train de disparaître ou disparus), de muscles qui perdent leur tonus en dépit de tout exercice, de ventres qui grossissent à la moindre calorie. Aux Pins, c'est un peu comme vivre dans une sorte de terrarium-éprouvette où l'on peut observer, dans des conditions un peu séparées du monde, comment vivent ces spécimens curieux, et en tirer quelquefois si non pas de conclusions définitives, au moins de bonnes questions sur lesquelles on profite bien de réfléchir.

Être à la hauteur

| 1 Commentaire
Le copain avait besoin de passer chez Apple dans la 14e rue ouest hier soir et, cette course accomplie, on a profité du temps très doux pour faire un tour sur le High Line, la « Ligne haute », ce chemin de fer aérien aménagé depuis peu en parc piéton aérien. On a commencé à l'entrée de la rue Gansevoort et l'on a continué jusqu'à la 24e rue ouest, dans le Chelsea. Voici quelques photos, toujours un peu floues puisque l'iPhone a du mal à prendre des photos le soir ou dans l'obscurité.


hotelstandardduhighline.jpg

L'hôtel Standard, qui enjambe l'ancienne ligne de chemin de fer - on voit son nouveau restaurant en bas à droite - impossible à avoir une table pour le moment, tellement c'est branché

Mes faux beaux jours

| 2 Commentaires
plagevueduntoit.jpg

Vue de la plage vers l'est du haut d'une maison sur la plage



« Mes faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme

Et les voici vibrer aux cuivres du couchant. »


Je ne sais toujours pas si l'on recommencera l'expérience des Pins l'été prochain - on se demande tous les jours si l'on a vraiment envie. Quelquefois c'est oui, quelquefois non, car effectivement il y a du pour et du contre.

orage.jpg

C'est l'orage qui arrive de l'ouest

Au risque de sembler jouer les Cassandre, j'ai bien l'impression que le débat sur la sécurité sociale et les réactions violentes de peur et d'inquiétude qu'il soulève dans certaines couches de la société américaine, réactions qui ont été attisées exprès par les républicains militants pour leur profit partisan, ont bien la possibilité, comme le notent plusieurs commentateurs un peu partout dans la blogosphère, de mal finir.


unefamille.jpg

Famille uniparentale

Ces fameux panels de la mort dont la belle Sarah Palin accuse Obama de vouloir établir, ces mêmes jurys qui vont déterminer qui va recevoir tel ou tel traitement et qui on laissera mourir, font l'objet d'un sketch aussi brillant qu'époustouflant chez Jon Stewart qu'on a intitulé « Healther Skelter » (et la vieille qui se plaint en mourant « O, socialism » - il s'agit d'une vieille pub truquée - est incontournable.)

Y en a des cinglés

| 2 Commentaires


Et si la folie présentée ci-haut mène à pire que ce fou au pistolet « exposé » au Nouveau-Hampshire... alors, quoi ?

newhampshiregunman.jpg

Quelques liens

Commentaires récents

  • Grégory : @ Hub...Fichtre, où avais-je la tête lorsque j'ai tapé mon lire la suite
  • Hub : Grégory , tu as un peu d'avance sur le calendrier... lire la suite
  • Grégory : Un an et deux jours sans nouvelles d'Edouard...snif... lire la suite
  • ELLA : Bonjour Edouard, Je vous souhaite une très belle année J'espère lire la suite
  • Grégory : Une très bonne année 2016 à toutes et tous ! lire la suite
  • Hub : Bonne Année et meilleurs voeux à vous deux. lire la suite
  • lau : Ahh "au bon pain" ca me rappelle de bon souvenir... lire la suite
  • Nanarf : Vous me manquez. J’espère que votre absence n'est due qu'à lire la suite
  • regime sara : bonjour excellent article , j’ai pris beaucoup de plaisir à lire la suite
  • http://zypva.com : About Uberstrike UberStrike is an app on Facebook that makes lire la suite

avril 2016

Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Me contacter:

edouardleborgne@gmail.com