Archives janvier 2011

Meilleur ailleurs

| Aucun Commentaire
cinemaruegay.jpg
Du cinéma dans la rue Gay ce matin

Au Caire, et en français, une perspective intéressante sur ce qui se passe là-bas (via Le Monde).

La suite d'une visite récente (et très spirituelle) à Paris par un Américain bien francophile.

Trop à faire

| 2 Commentaires
voitureensevelie.jpg
Une voiture ensevelie dans la 4e rue ouest

En dépit du temps et du froid et de la neige, on a subi, le copain et moi, une période un peu mondaine, à partir de lundi (17 janvier), quand on est allé voir les parents du copain qui avaient voulu dîner « dehors », c’est-à-dire dans un restaurant du coin, en l’occurrence Sel et poivre dans l’avenue Lexington, où l’on a assez bien mangé. Mardi on est sorti avec l’ami producteur de télé.

troisfenetresilluminees.jpg
Les trois fenêtres éclairées sont le salon de l'appartement où nous sommes allés dîner mercredi

Mercredi, on avait été invité à dîner chez des amis architectes/décorateurs d’intérieur, avec une ancienne comptable pour moi et pour eux et son mari français, qui s’appelle Laurent – repas compliqué, comme ils l’aiment, mais un coq au vin et aux olives noires délicieux. 

lachanteuse.jpg
Au Duplex, un hommage à Barry Manilow

Jeudi soir on est allé assister au spectacle toujours divertissant de Colleen McHugh au Duplex, un hommage aux chansons de Barry Manilow. Avant le spectacle, on a dîné avec un couple très amusant, dont l’un travaille à la télé publique et l’autre chez un costumier de Broadway. 


galettedesrois.jpg
La belle galette des rois

Samedi soir on est allé chez un ancien blogueur et son compagnon – l’ancien blogueur, qu’on devrait tous encourager à recommencer, mais je sais qu’il travaille beaucoup et qu’il n’a donc pas probablement le temps à gaspiller sur le maintien d'un carnet intime sur Internet, a préparé un bœuf bourguignon superbe (recette maternelle) qu’on avait précédé d’excellents hors-d’œuvre préparés par le compagnon. L’ancien blogueur a aussi préparé une galette des rois délicieuse et c’est bibi qui l’a eue, la fève !
nocturnenewyorkaise.jpg
Nocturne new-yorkaise (vue à travers un terrain vide d'immeubles dans les 39e et 38e rues entre les 8e et 9e avenues

On a dîné hier soir avec un ami producteur de télé qui a fait partie de la maisonnée de jeunes hommes avec qui je partageais une résidence aux Pins lorsque le copain et moi, il y a des siècles, nous nous sommes rencontrés. Cet ami m’a assuré que je lui avais menacé de la peine de mort s’il divulguait mon vrai âge à ce (très) jeune homme qui allait venir me voir chez nous. Le copain est venu, l’ami s’est tu (je crois), et la suite, tout le monde la connaît. Malheureusement, cet ami ne pourra pas assister à notre dîner de noces parce qu’il devra être toute cette semaine à Los-Angeles pour préparer une émission télé – c’est vraiment très vache de lui, je trouve, surtout puisqu’il est le seul témoin (supportable) du coin de nos premiers jours ensemble. Oui, il y a le type chez qui on nous a présentés, mais il est trop odieux, lui, on l’évite le plus possible.

restaurantmercato.jpg
Devant le restaurant Mercato dans la 39e rue ouest – cuisine italienne correcte, service de zombie

Oui, on recherche en ce moment des endroits où l’on pourra avoir ce dîner – le petit restaurant italien près de chez nous est trop petit. Moi, naturellement, je préfère un repas plus ou moins français, donc on n’ira pas manger au quartier chinois. Le copain a averti sa sœur à Los-Angeles. La mienne, la gentille, habite à Philadelphie, donc ce ne sera pas trop difficile pour elle et mon beau-frère. L’autre, la méchante, habite au Connecticut, elle est divorcée, et je ne compte pas l’inviter. Il y a aussi le frère et la belle-sœur du copain dans la région de la Baie (San-Francisco) qui se sont brouillés avec les parents, ainsi que le frère et la belle-sœur du copain qui habitent à Boston (ils viendront, sans doute, on les a vus à la fête de l’Action de grâce en novembre). Il va falloir prévenir quelques amis parisiens et londoniens pour leur donner le temps de préparer des visites s’ils en ont envie.

Cher Clément, merci beaucoup pour tes vœux de Nouvel An. Comment as-tu trouvé Sant Ambrœus ? Bonne chance pour ton restaurant new-yorkais, dis-moi où il se trouve, s’il te plaît – on a de bien bons souvenirs de plusieurs étés dans le Var, et j’espère pouvoir y repasser très bientôt.

etatdelavoirie.jpg
Ce n'est pas beau en ville les lendemains de tempête de neige, et il faut surtout porter des bottes

Cher JLM, c’est drôle (ou du moins curieux) combien un certain art homophile peut frôler le fasciste – sans doute dans tout cela on y trouvera beaucoup de questions intéressantes sur ce qui fait la masculinité (force, muscle, Arno Breker ?), le féminité (maternité, rondeur, Maillol ?), et de leur mélange (les portraits mondains presque androgynes de Bernard Boutet de Monvel, par exemple). C’était, de toute évidence, une époque incertaine sur de nombreux points de vue.

En ce qui concerne le ramassage des ordures, les sacs et les recyclables sont partis, mais les sapins restent sur les trottoirs. Et le Bâtiment de l’État-Empire a changé de couleurs ;-). 

Avis

| Aucun Commentaire
À ne pas manquer – ce billet d’amour à la langue française en guise de récit de voyage par un francophile new-yorkais assuré (et au fait très spirituel). Goûtez-le !

Vagabondage de week-end

| 2 Commentaires
entreetunnelhollande.jpg
Une des entrées véhiculaires au Tunnel de Hollande à partir de la rue du Canal

J’hiverne, le chauffe-pieds électrique posé par terre à quelques centimètres seulement de mes pieds nus. Je n’aime pas sortir quand il faut s’occuper à trouver où mettre les gros manteaux, les foulards, les bonnets et les gants, qui se perdent toujours derrière les sièges de théâtre trop serrés, quand on n’a pas envie d’attendre dans la queue pour le vestiaire et pour entrer et pour sortir. Il est plus facile de rester chez soi, où il fait (plus ou moins) bien, à regarder la télé, que le copain a réussi à faire marcher correctement – on a donc vu en 3D Dragons (auparavant nommé Comment dresser votre dragon, mais les producteurs ont préféré le titre plus court pour le marché francophone), Alice au pays des merveilles de Tim Burton, et un film gay britannique en 2D seulement qui s’appelle Mr Right et que personne, non, mais vraiment personne !, n’a aimé – sauf moi ! Franchement je plains les scénaristes (une équipe de frère et sœur) qu’on a traités de nuls et de sans talent, qui ont fabriqué, selon la plupart des critiques cueillies chez Les Tomates pourries, de personnages gâtés, prétentieux, frivoles, sans intérêt, sauf qu’ils ressemblaient énormément à trop de monde de ma connaissance ! Je sais, je sais, je suis moi aussi complètement superficiel !

Souvenir

| Aucun Commentaire
Unknown-1.jpeg


“In the end, we will remember not the words of our enemies, but the silence of our friends.”

Dr Martin Luther King (1929-1968).

Rattrapage

| 6 Commentaires
Il paraîtrait que je me trouve à présent dans un état de stupeur gelée – notre appartement est, comme d’habitude, glacial – on s’accroupit à la table, le chauffage d’appoint aux pieds, à regarder les mauvaises nouvelles à la télé (en HD seulement, snif, le Playstation ne marchant pas pour projeter en 3D on ne sait trop pourquoi).

clairobscurdhiver.jpg
Broadway, dans le clair-obscur d'hiver

On est allé voir Tron avec l’ami galeriste – j’ai failli m’endormir dans la salle – les images sont belles, mais le scénario déçoit énormément. Et le héros n’est pas beau, ce qui aurait été, je trouve, facile à éviter.

Ensuite, au restaurant où l’on est allé dîner, l’ami galeriste s’est plaint de l’absence d’acheteurs de tableaux chez lui depuis le début de décembre. « Bientôt je vais me trouver dans la « bread line » , c’est-à-dire à la soupe populaire, ce à quoi j’ai noté « me, I’d say the brioche line », à l’amusement des convives.)

dansla42erueouest.jpg
Devant le théâtre des Lignes aériennes américaines dans la 42e rue ouest

Mercredi soir on est allé voir L’importance d’être Constant d’Oscar Wilde au théâtre des Lignes aériennes américaines dans la 42e rue – le rôle du monstre Lady Bracknell est joué par l’acteur anglais Brian Bedford et il réussit. Le décor était un peu gris, un peu fade. Certains spectateurs proches de moi ont eu du mal à suivre le dialogue rapide et ironique aux accents plus ou moins anglais. Le public actuel est nettement moins disposé, il me semble, à attendre le lent et agréable déroulement d’une comédie de mœurs traditionnelle.

On a dîné avec le moniteur James et la « vieille veuve pathétique » ou Pathetic Old Widow (nom qu’elle s’est donné et qui est abrégé en POW, plus connue comme « prisoner of war ») au restaurant Annisa, dont le chef est une cliente de James. Une cuisine délicieuse, super raffinée, vraiment extraordinaire. Pour les gourmets les plus exigeants.

Les événements de samedi dernier à Tucson n’ont vraiment pas surpris. En dépit de toutes les jolies paroles, rien ne va changer pour de vrai dans la vie politique.

Il est difficile de ne pas être cynique devant tout ce qu’on voit chez les « grands » du pays. C’est bien le ton de cette vidéo sur la lutte économique cachée entre les États-Unis et la Chine.

 

Il a neigé mais on n’a pas connu, cette fois, le bouleversement de la tempête de neige du lendemain de Noël. 

laneige4erueouest.jpg

À l'angle de la rue Charles et de la 43 rue ouest, tout près de chez l'actrice Sarah Jessica Parker


apreslatempete2011.jpg
Quelques maisons particulières le long de la 4e rue ouest, près de chez nous

On nous a proposé une maison à louer aux Pins l’été prochain – on la partagerait avec un ami qui passe l’hiver à Paris.

Est-ce vraiment la révolution en Tunisie ? Ben Ali, est-il à Paris ? Les commentaires laissés sur le site du Times sont très intéressants aussi.

Et finalement, on cherche un endroit pour fêter notre mariage, le copain et moi. On va se marier au Connecticut, où c'est légal, et ensuite on va célébrer cette folie à New York, où c'est reconnu.

Livresque

| 1 Commentaire
J’ai enfin reçu les livres que j’avais achetés chez Amazon.fr (puisqu’Alapage.fr, que je préfère en général, n’a pas voulu « accepter » ma carte de crédit pour des raisons qui me restent toujours inconnues et mystérieuses) – les trois derniers sont arrivés au bureau cet après-midi : Ramon par Dominique Fernandez, Chaminadour par Marcel Jouhandeau et Pompes funèbres par Jean Genet (je n’ai pas pu retrouver mon vieil exemplaire broché Gallimard). Les deux premiers m’ont été recommandés par un ami français. J’avais reçu vendredi La carte et le territoire que j’ai hâte de commencer. Mais je veux d’abord terminer le Dawkins avant de commencer le Houellebecq.

On gueule ici à propos du ramassage des déchets, ce qu’on n’a pas fait depuis au moins une semaine. La neige est fondue dans les températures douces d’hier, mais les piles de sacs d’ordures enlaidissent les trottoirs.

Le poste 3D n’est pas arrivé aujourd’hui, en dépit du délai promis – ce sera donc pour demain, entre 11 heures et 17 heures (c’est trop précis, n’est-ce pas ?). On verra.
grisaille7eave.jpg
La grisaille de la 7e avenue, en route vers la salle de sport

On n’a pas fait de résolutions de Nouvel An, nous, même après avoir avalé une bouteille de la Veuve, quand on serait tenté de dire des niaiseries bienveillantes du genre « Je vais essayer d’être plus gentil avec mes employés » – on a regardé de bien bêtes films samedi soir, dont Strictement Sexuel (2008) et La nouvelle vingtaine (2009), où l’on a surtout cherché à reconnaître les endroits filmés à New-York avant de sombrer dans un sommeil chimiquement induit (ne vous inquiétez pas, il ne s’agit que de deux comprimés Advil PM).

neigenewyorkaise.jpg
Que c'est beau, les rues de Manhattan quelques jours après une tempête de neige

Dimanche a vu le retour à la rigueur habituelle – pour le copain, faire la lessive chez les Chinois (les chemises sans repassage seulement, pour le reste du linge sale, c’est les Chinois qui s’en occupent, et très bien, en plus) et pour moi, une séance de cardio à la salle de sport de la 14e rue, où les gens sont vraiment beaucoup plus mignons que chez ma salle de sport normale.

devantlemuseeguggenheim.jpg
Devant le musée Guggenheim dans la 5e avenue

De retour chez nous, on a fait nos toilettes avant de pointer dans la direction du musée Guggenheim, où il y a l’expo intitulée Chaos et classicisme : art en France, en Italie et en Allemagne de 1918 à 1936 qui ferme le 9 janvier. Une expo un rien incohérente pour une période pareille – donc assez intéressante au fond. Ce classicisme imposé qui mène directement à l’idéalisme fascisant (voir Arno Breker), c’est décadent et beau à la fois.

tetedemussolini.jpg
Buste de Mussolini par un sculpteur italien dont j'ai oublié le nom

esbcolore.jpg
Les foules dans la 6e avenue le jeudi soir avec le beau bâtiment de l'État-Empire au fond, aux couleurs de Noël

Ma sœur me l’a expliqué, son cadeau de Noël – une nouvelle biographie de l’impresario russe Serge de Diaghileff (je préfère la transcription ancienne) – en textant qu’« il est mort à Venise, donc j’ai pensé à toi ». Elle a ajouté : « J’ai aussi entendu quelque part que mon BFF Mick Jagger était en train de le lire ».

Diaghileff avait visité la Sérénissime pour la première fois en 1890 (ou 1891). Il y est mort en 1929, à l’Hôtel des Bains dans le Lido vénitien. J’ai texté à ma sœur, tout en lui remerciant de son cadeau, « mourir à Venise n’est pas une mauvaise idée ».

sapindenoelparcwashington.jpg
Le sapin de Noël sous l'Arc du parc de la place Washington, au bout de la 5e avenue

Le financier et collectionneur d’art Roy Neuberger vient de mourir, le 24 décembre 2010, à l’âge de 107. Ce chiffre m’a étonné, je l’avoue, et je me rappelle en l’entendant de m’être dit « Non, c’est pas possible, ça ! » On est allé hier soir, le réveillon du Nouvel An, chez un ami ancien conservateur de musée qui l’avait connu très bien. « Un homme charmant » il a dit, « et généreux, qui a toujours donné les œuvres qu’il avait achetées à des musées afin de promouvoir une appréciation de leur valeur morale. »


Quelques liens

Commentaires récents

  • Buy VPN Service : LimeVPN is dedicated towards providing Premium VPN Service with multiple lire la suite
  • Cheap Uncrested NHL Jerseys : this taxon of put back is rattling overbold to be lire la suite
  • Ice Hockey Jersey New Zealand : sympathize and copy them out effectively if you aren't diligent. lire la suite
  • NFL Jerseys Nike : player aforementioned. Dennard, the team's unit of time units. The lire la suite
  • Christian Louboutin New York : the Blue Demons demand tetrad-to-quintuplet new players the unify. The lire la suite
  • Discount Baseball Jerseys MLB : by the abruptly success halting that helped him image out lire la suite
  • ELLA : De tout cœur avec vous. lire la suite
  • essay writing service reviews : Hi, everything is going perfectly here and ofcourse every one lire la suite
  • Coach Purses Outlet : we did do Confederate States of America . biological process lire la suite
  • what do you think : Kaptur conveniently people comrade advocate Kucinich a chief role, the lire la suite

juin 2016

Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Me contacter:

edouardleborgne@gmail.com