Où l'on étudie les hétéros sur place

| 3 Commentaires
maisonsdanslarueperry.jpg
En quittant la rue Perry, il faisait une lumière très agréable de fin d'après-midi – voici les résidences devant la nôtre

Bon, hier soir, pour changer un peu d’air, on est allé assister, avec l’ami ex-marine, à un match de hockey sur glace, et cela, au Nouveau-Jersey ! L’ami ex-marine est détenteur de deux billets d’abonnement aux matchs de l’équipe de hockey sur glace locale, qui s’appelle les Diables du Nouveau-Jersey. Cette équipe fait partie de ceux qui sont dans les éliminatoires pour la Coupe Stanley de 2012. Hier soir dans les quart-finales il s’agissait d’une série de sept matchs entre l’équipe de Miami (oui, c’est ridicule qu’on fasse du patinage sur glace à Miami) et l’équipe néojersiaise. Le vainqueur de cette série confrontera le vainqueur de la série entre les Pingouins de Pittsbourg et les Flyers de Philadelphie, super rivale des Diables, comme l’est aussi l’équipe de New-York, les Rangers. Et puis on aura des finales.

correspondanceplacedujournal.jpg
On fait la correspondance pour aller à Newark sur le quai de la gare de la place du Journal – les passagers sont pour la plupart d'origine indienne et asiatique

garedenewark.jpg
Sur le quai de la gare de Newark, où l'on a rejoint l'ami ex-marine

On a donc pris le train métropolitain de la Régie des ports du New-York et du Nouveau-Jersey à la station de la rue Christophe pour nous rendre à Newark, où les matchs ont lieu dans le centre Prudential. On a rejoint l’ami ex-marine sur le quai du train de banlieue à Newark et on l’a suivi à la patinoire. 

centrevillenewark.jpg
Le centre-ville de Newark, qui a connu une petite renaissance ces dernières années

centreprudential.jpg
On s'approche du centre Prudential à Newark


fouleenuniforme.jpg
Devant le centre

Presque tout le monde portait des grandes chemises rouges aux noms de certains joueurs célèbres de l’équipe, habitude que je trouve assez bizarre. C’est un public plutôt masculin, et souvent très sexy, il faut l’avouer, si ce genre un peu particulier vous plaît.

danslarene.jpg
Dans les vastes couloirs de l'arène

lapatinoire.jpg
Vue de la patinoire

danslessieges.jpg
On commence à s'asseoir autour de nous

On a pris nos places dans le stade et on s’est vite trouvé entouré de jeunes hommes dans leur vingtaine qui buvaient de la bière et qui hurlaient « Let’s go, Devils ! » et « Rangers suck ! » – ce dernier mot d’ordre, très apprécié par la foule, se réfère à l’équipe de New-York, qu’on accuse de « faire une pipe », ce qui veut dire en anglais argotique courant, se trouver, étant le suceur, dans une situation inférieure dans cet acte sexuel, qu’on traduit à vouloir dire « faire mal une activité quelconque », en dépit toutefois de la popularité réputée de cet acte sexuel chez les hommes hétéros. À chaque but de l’équipe du Nouveau-Jersey, on se moquait de l’autre équipe en scandant en masse « You suck ! » C’est très curieux et, ce qui surprend un peu moins, cela montre une absence presque totale de galanterie chez les Néo-Jersiais. Mais, bon, il y a des ces énigmes qu’on ne va pas résoudre ici.

clubacela.jpg
Au Club Acela, où l'on peut dîner en regardant le match

jerseymuscle.jpg
Ce beau jeune homme en t-shirt noir, assis pas très loin de nous, a plu au mari, qui a pris cette photo

toutlemondedebout.jpg
Notre équipe fait un but et tout le monde est debout ! On remercie le gardien de but Martin Brodeur, né au Québec, en scandant « Mar-ty ! Mar-ty ! »

À la fin de la première période, à l’insistance du mari, on a quitté nos places pour aller payer l’entrée au Club Acela, où il y avait tout un buffet et des places qui donnaient sur la patinoire et où on peut manger et boire en regardant ce qui se passe. On avait une belle serveuse à la poitrine généreuse et plutôt dévoilée qui a bien voulu flirter avec nous, au bonheur de l’ami ex-marine. Là j’ai bu du merlot chilien acceptable avec une salade au poulet rôti, mais le mari et l’ami ex-marine, oubliant toutes les lois de l’été et de la plage, s’en sont vraiment mis plein la panse !

onapplaudit.jpg
Au Club, on applaudit de manière plus polie qu'ailleurs

De toute façon, de la testostérone il y en avait, à flots même, et je trouve que c’est assez enivrant, à vrai dire. Et puis j’aime assez le hockey sur glace – le match a commencé un peu lentement et les Diables avaient au début l’air un peu distrait, mais à la fin ils ont gagné par 4 buts à zéro contre les pauvres Panthères de Miami.

On est rentré à Manhattan par le train du PATH et vers 22 h 30 au bout de la rue Perry on a confronté une foule très différente de celle du Nouveau-Jersey – les jeunes modeux fumaient des cigarettes et riaient fort devant la nouvelle boutique de la marque française de vêtements APC qui vient d’ouvrir après plusieurs mois de construction.

3 Commentaires

Eh beh, il est déjà si loin le jeun?

Oh, oui ! Définitivement, je dirais !

Tout ça pour ça! :-)

Laisser un commentaire


Quelques liens

Commentaires récents

avril 2012

Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Me contacter:

edouardleborgne@gmail.com